A la découverte de l'Univers de Colayco

Dans ce premier article des "Reportages de Cora" je vous emmène à la découverte de l'une de mes entrepreneures coups de coeur, Gaëlle Brunner, la fondatrice de la marque de bijoux suisse Colayco.



Gaëlle Brunner est créatrice de bijoux. Elle les fabrique à la main dans son atelier-boutique de Peseux. Ses créations sont essentiellement en argent mais elle travaille égalament avec d'autres matériaux comme l'or et les pierres par exemple. Ses bijoux se veulent simples, élégants et épurés, à porter quotidiennement et sans modération! Telle est sa marque de fabrique! Gaelle a de nombreuses cordes à son arc et sa créativité n'a pas de limites. Elle réalise également des bijoux sur mesure selon vos envies et propose notamment de créer vos alliances.



Pour My Wedding Box, elle a créé un bracelet cordon avec une pièce en argent gravée et incrustée d’un zircon. Une création entièrement faite à la main et réalisée exclusivement pour mes clients. Ce bracelet fait partie du coffret "Brille!", qui invite les femmes à être pleinement elles-mêmes.


Notre rencontre:


J'ai rencontré Gaëlle en 2018, lors d'un Salon des créateurs à Morges. Je revois exactement l'endroit où elle était installée avec son stand, son sourire et son accueil chaleureux. J'ai clairement été marquée par l'énergie qu'elle dégageait. Rien que pour cela, je ne pouvais que m'arrêter pour admirer ses créations. Cette rencontre a été un vrai "coups de ♥ ". Une fois mes yeux posés sur ses créations, difficile de m'en détacher! J'étais sûre que j'allais repartir avec l'un de ses bijoux, mais il fallait encore savoir lequel! J'ai pris mon temps et j'ai choisi un joli bracelet, le premier bijoux de ma collection Colayco, que j'ai commencé ce jour-là.



Son parcours entrepreneurial:


Gaëlle, 31 ans, a lancé son entreprise en 2014. Après avoir obtenu un Master en Sociologie de la Culture et de la Communication, Gaëlle trouve un emploi dans une entreprise horlogère. Cet emploi lui permet de découvrir un nouveau domaine dans lequel elle se découvrira des affinités pour la transformation de la matière. Elle quittera rapidement ce poste de travail qui ne lui convient plus et germe alors en elle l'idée de se lancer dans l'entrepreneuriat. A 24 ans, elle se dit que c'est peut-être le bon moment pour se lancer dans sa propre affaire, n'ayant encore pas d'obligations familiales. Elle suit alors une formation en bijouterie. Sa passion pour la création de bijoux est née! Puis, elle passe à l'étape suivante et installe son premier atelier chez ses parents, dans sa chambre à coucher et commence à créer ses bijoux, tout en conservant un emploi à temps partiel. Elle investit au fur et à mesure dans le matériel. Ses bijoux sont d'abord vendus en dépôt-vente et sur les marchés. En 2015, elle a l'opportunité de louer un espace dans un atelier, où elle peut accueillir ses clients. Le succès grandit et elle ressent le besoin d'avoir son propre espace. En 2017, une opportunité se présente, une surface commerciale est à louer à Peseux. Elle fait le grand saut et ouvre ainsi sa première boutique. Une seconde boutique voit le jour à Lausanne à fin 2019.



Gaëlle est actuellement à la tête d'une équipe de 6 personnes. Elle me confie se trouver maintenant à un endroit charnière de son entreprise, une taille critique. Son challenge à venir? Revoir les aspects logistiques, penser peut-être à former des personnes à l'interne et à déléguer plus de choses pour pouvoir passer à l'étape supérieure.


Ce qu'elle apprécie dans l'entrepreneuriat:


Ce que Gaëlle apprécie tout particulièrement dans son aventure entrepreneuriale, c'est le rapport qu'elle a avec ses clients. Le fait d'être constamment au contact des gens et surtout qu'ils viennent pour se faire plaisir, ou pour acheter des cadeaux. C'est des rapports qui sont très enrichissants.


L'entrepreneuriat, représente pour Gaëlle aussi une certaine liberté, même si cette liberté vient aussi avec son lot de contraintes. On peut s'organiser comme on le souhaite mais il y a des impératifs qui sont là et que l'on doit respecter. La pression prend une forme différente mais elle est quand même là, car les clients doivent être livrés en temps et en heures et obtenir un travail de qualité: "ce sont comme mes petits patrons" ;-) me dit-elle.



Des projets à venir?:


Et pour la suite? Gaëlle a des projets plein la tête! Sa grande vision depuis le début de l'aventure c'est de produire du local pour le local, c'est à dire de ne pas exporter ses créations à l'étranger. Elle fabrique en Suisse, pour la Suisse. Par contre, elle se verrait bien dans quelques années. créer la même chose dans son pays d'origine, Les Philippines. Un autre rêve pour elle serait d'ouvrir une nouvelle boutique à Zürich. Elle me confie également qu'elle a encore d'autres projets qu'elle garde top secret pour l'instant ;-).


Son message pour la fin? Gaëlle nous parle de la notion de sérendipité. Se faire confiance, s'écouter, écouter sa petite voix intérieure pour prendre ses décisions car il y a toujours quelque chose derrière!


Un grand merci à Gaëlle d'avoir partagé son histoire avec nous.




Si vous souhaitez découvrir son histoire plus en détails, je vous invite à découvrir le reportage en vidéo sur ma chaîne YouTube "Les Reportages de Cora": https://www.youtube.com/watch?v=NcvidvS3B-U


Je me réjouis de vous faire découvrir tout bientôt un autre de mes coups de coeur!


Bien à vous,


Coralie

Pour en découvrir plus sur l'univers de Colayco:


- www.colayco.ch

- https://www.instagram.com/cco_by_colayco/